laure maugeais

La terre est bleue comme une orange

Une exposition des photographies - sons et vidéos de Chloé Colin et Laure Maugeais

Médiathèque de Chamonix - octobre 2019

Rencontre avec les artistes, bulles et souliers vernis le 12 octobre 18h

Des secousses du vivant des morts des survivants du sauvage des sauvageons de la nature de l'esprit des lieux de la poésie du rêve de la clairvoyance du mensonge du vrai de la dépendance de la liberté de l'impermanence des choses de la patience, beaucoup. 

La mythologie des hauteurs

Monter, aller voir plus loin, aller voir au dessus. 

C'est comme la pensée. 

Plus on prend de la hauteur, plus on crée de la distance. Comment se passe la descente alors? 

Et au refuge, qu'est-ce qu'on ressent? qu'est-ce qui nous habite? 

La montagne, n'aurait-elle pas une face addictive? 

©lauremaugeais

Un projet développé grâce au soutien du ministère de la Culture, de la DRAC, de la Région Rhone Alpes, du Département Haute Savoie, des structures Interstices et Image Temps, des Hôpitaux du Mont Blanc, de la cabane du Chapeau.

La mythologie des hauteurs se développe en plusieurs paliers d'ascensions et de descente: en moyenne montagne, à la cabane à 1600m principalement, à l'hôpital à 1000m, puis en refuges à 2800m. 

Hiver 2019, je démarre à 1600, en faisant des A/R, des immersions totales à la cabane, des portages, j'entre dans l'intimité du lieu.  

Juin 2019, j'entame la phase 2, et j'amène ce que j'ai découvert, expérimenté, mis en place et j'accompagne des personnes en service addictologie avec qui je poursuis la création. 

Octobre 2019, je poursuis la phase 2, cette fois avec des personnes âgées touchées de démences, coincées dans "leurs hauteurs". 

2020.... objectif 2800m .... 

-Faire part -

Mon livre MOTHERHOOD est sorti des presses le 27 mai 2019.

A découvrir au salon de l'édition le Temple à Arles pendant la semaine professionnelle des Rencontres de la Photographie, dans les librairies Nouvelle Chambre Claire et La Comète à Paris en juillet 2019. 

Il sera aux cotés de la merveilleuse maison Saturne, du magazine Halogénure, des éditions belges le Mulet.

Vous pouvez aussi vous le procurer en m'envoyant un mot doux par courriel ou en allant sur cette page

Faire rencontrer ma pratique, mes questionnements et mes recherches à l'imaginaire d'enfants m'étonnera toujours. L'espace créé avec eux me permet de tester mais aussi d'aller plus loin, de me sortir de mes zones de confort, toujours. J'amène un cadre essentiel, ils avancent alors avec légèreté. Grâce à l'écrin Image Temps, structure d'éducation du regard et de création photographique, qui m'offre un temps de résidence, je peux explorer ma réflexion sur les supports au sens large, les imageries vernaculaires.

PaysageS – La nouvelle exposition plongeant au cœur des techniques anciennes de la photographie

« On a dit qu’un paysage était un état d’âme, l’art aussi, l’art surtout, est un état d’âme » – Charles Ferdinand Ramuz

Bruno Fontana, Mélanie Jane Frey, Laure Maugeais, Thierry Nava, Laurent Villeret, Marie-Sophie Leturcq mettent en lumière la notion de paysage et de territoire avec leur écriture singulière. Si chacune de leur approche est unique, ils ont fait le choix d’explorer le paysage en s’appropriant de manière contemporaine d’anciennes techniques de photographie : Cyanotype, Collodion Humide, Palladium, Sténopé, Héliotropes et Polaroids.

Galerie Graine de Photographe, Paris, du 27 avril au 27 mai 

2018 coming with new challenges.

I had the luck to lead 2 workshops. One with seniors guiding them to discover more about their own photography and obviously the photo techniques, and, another one with teenagers who are probably following their last year in a school system. Together, we approached the veil of Identity, played with and make it alive in a personal zine.

The result is due to the good connection we had when we met Chloé and I, both creators of ngos dedicated to visual education: Blick and Image Temps. What a great opportunity to mix up ideas!

Big up to Blick for their confidence, i am glad to be part of your team guys! THANK YOU !

Second year of the "Periscol'art project"! Back to school, meet up with friends again, the holidays are done, but Image Temps and the communaute de communes of Chamonix valley have set up a photo project for the kids from 7 to 10 years old. The theme choosen for 2017 is "the difference". What a wide proposal!
Here we are, once again, to question our comfort zone. The residency starts here for me!
Four groups of children are involved in the project, each brings his own view. One of them decided to see the difference between today and yesterday. So they worked with and on historical photos, they integrated them on the contemporary ones they shot. How amazing is that!

An exhibition "flash"!! Saturday july 1st in Paris with Beware at La Bellevilloise more infos here -
Morocco, a breath

Image Temps set up a program of residency in 2016/2017 in Haute Savoie: "Du geste à l'Image". Many children have been involved into, from 3 to 14 years old, from Sallanches to Chamonix, from "maternelles to collège", kids to teenagers....
Some exemples.... Here, few teenagers have been working on the concept of identity, associating choosen objects with their portrait. The black and white photograms represent a collection of what the teens have been, are and could be. The timelaps has been presented during the Night of the museums in may.
8 years old kids were working on a project name "the lights". So we have been looking at the use, impact, consequences of the light while doing a portrait.

FR-
Un portrait réalisé dans le cadre de ma résidence chez Diaphane en Picardie.
Jean-Claude dit Maitre Pluchard se présente comme anarchiste, poète et joueur de pétanque. Entre nous, une grande amitié est née.