laure maugeais

Home / work / Mythologie des hauteurs

Mythologie des hauteurs

(extrait - mise à jour en cours)

Des secousses du vivant des morts des survivants du sauvage des sauvageons de la nature de l'esprit des lieux de la poésie du rêve de la clairvoyance du mensonge du vrai de la dépendance de la liberté de l'impermanence des choses de la patience, beaucoup.

D’abord il y a cette cabane de moyenne montagne, sur les rives de la Mer de Glace, un lieu chaleureux dans un environnement hostile. Chaleureux de par le cocon qu’il offre et l’accueil qu’on y reçoit, mais hostile dans cet environnement sauvage où le climat, parfois rude, façonne le paysage autant que la personnalité des gens qui y vivent ou qui le traversent.

Et puis il y a les services d’addictologie et de soins de suite et de réadaptation de l’hôpital de Chamonix, des patients préparant une prochaine « ascension de vie ». Un monde que l’on peut penser radicalement différent, mais qui, à la réflexion, présente de nombreux traits communs avec celui de la montagne.

Ainsi peut-on se poser la question : qu’est-ce qui se passe au refuge ? Refuge de montagne ou refuge mental, besoin physique ou besoin intime de trouver un abri, un cocon voire une planque ? Ce qui est certain, c’est qu’il n’est qu’une étape, un espace temps pour se déposer, soi, avant de poursuivre sa route.

L’artiste pose ses pas dans une démarche poétique des lieux, elle entre délicatement dans le monde végétal, minéral, animal, vécu comme sauvage, cruel même, où l’homme pose ses pas, choisit sa voie. Elle explore la forêt, les roches, dort en montagne, fait des portages, elle expérimente les montées, les descentes, dans la neige, la glace, au printemps, les nuits, les jours au refuge accompagnée ou non du gardien. C’est physiquement qu’elle aborde le projet, en le vivant de façon totale, en entrant dans l’Esprit des lieux. Parallèlement, elle écoute, stimule et accompagne les patients dans un processus thérapeutique afin d’ouvrir la porte du refuge et le quitter avec douceur. En recontactant des mémoires perdues, en se nourrissant de la beauté de la flore, en s’inspirant de l’énergie de la faune, chacun dépose ses valises, ses sacs à dos et peut ainsi passer à une prochaine étape.

Le mode opératoire de la création présentée est tout à fait singulière. Elle a été faite en allers-retours: l’artiste a apporté son travail et ses pistes à l’hopital, les patients ont nourri ses recherches. Une trajectoire collective. D’un documentaire horizontal nait une histoire presque surréaliste, mais inscrite dans le sensible: la “mythologie des hauteurs”.

Ce projet a été soutenu par la DRAC Rhone Alpes, le Département Haute Savoie, les Hopitaux du Mont Blanc, l'ARS, le dispositif Culture et Santé, la communauté de communes Chamonix Mont Blanc, la structure d'éducation du regard Image Temps

  1. mythologie hauteurs

  2. mythologie hauteurs

  3. mythologie hauteurs

  4. mythologie hauteurs

  5. mythologie hauteurs

  6. mythologie hauteurs

  7. mythologie hauteurs

  8. mythologie hauteurs

  9. mythologie hauteurs

  10. mythologie hauteurs

  11. mythologie hauteurs

  12. mythologie hauteurs

  13. mythologie hauteurs

  14. mythologie hauteurs

  15. mythologie hauteurs

  16. mythologie hauteurs

  17. mythologie hauteurs

  18. mythologie hauteurs